L’Art de manger et de trinquer en Chine : toute une tradition !

En Chine, manger signifie beaucoup plus que le simple assouvissement d’un besoin vital. Partager son repas avec autrui est un geste social fort témoignant d’un respect profond et permettant de créer et/ou de renforcer des liens déjà existants. Il s’agit en effet d’une forme de sociabilité qui répond à un ensemble de règles bien précises qu’il convient à nous, occidentaux, ainsi qu’ à tout étranger en général, de bien respecter aux risques de blesser ou d’offenser celui qui nous reçoit.

Afin d’éviter toute situation délicate et tout faux pas, nous vous avons préparé un descriptif non exhaustif des pratiques et traditions de table en Chine.

Sachez tout d’abord que les plats sont généralement partagés entre tous les invités. Les tables rondes sont donc souvent préférées aux tables carrées afin de créer ce sentiment de rapprochement et de convivialité ainsi que pour des raisons purement pratiques. En effet, au centre de la table se trouvera une table tournante, le plus souvent en verre, afin de permettre et de faciliter le partage des plats.

Autre règle d’or pour celui qui invite : toujours prévoir trop ! Contrairement à la culture occidentale où le gâchis de la nourriture est condamné, ne pas finir son assiette en Chine est vu comme une marque de respect. Il s’agit donc pour celui qui reçoit, de bien varier les plats et de ne pas lésiner sur la quantité.

Un Français aura toujours tendance à dire « j'ai trop mangé », à la fin d’un repas ce qui traduit un certain sentiment d’inconfort. Les Chinois auront quant à eux plutôt tendance à dire «我吃饱了 » à savoir : « j'ai mangé à en avoir le ventre plein» - expression laissant au contraire transparaître une grande satisfaction.

Autre point à ne pas négliger : les règles relatives aux placements à table, en d’autres termes, qui s’assoit où?

Il existe en effet un ordre à respecter selon le statut social de chacun. Celui se situant au plus haut de la pyramide sociale sera invité à s’assoir au centre de la table, face à la porte. Puis, suivant un ordre hiérarchique décroissant, le reste des invités seront conviés à prendre place à ses côtés, celui au bas de la pyramide se retrouvant donc dos à la porte.

Venons-en maintenant au sujet qui nous concerne et nous intéresse tout particulièrement, nous, ferveurs amateurs de vin, à savoir, l’art de boire. En Chine, l’alcool fait partie intégrante des pratiques sociales et de cette aspiration au partage. Elle n’a absolument pas cette connotation négative de débauche comme en Europe. L’art de boire en Chine est somme toute relativement simple et pourrait se résumer en une règle d’or: ne pas boire seul ! Il convient en effet de toujours inviter quelqu’un à boire avec soi.

Dès lors qu’un verre est vide, il sera de suite rempli en prévision du prochain toast. C’est un signe de respect que de tenir les verres de ses hôtes toujours pleins. Ne refusez jamais qu’on vous remplisse votre verre. Cela serait un affront pour la personne qui s’apprêtait à le faire. Libre à vous ou non de boire le liquide par la suite. Souvenez-vous que laisser de la nourriture ou du vin à la fin d’un repas est vu comme un signe positif pour l’hôte. Cela signifie que vous avez bu et mangé à votre faim.

Ganbei!:invitation à boire votre verre “d’une seule gorgée".

Ne soyez pas étonnés si, au moment de trinquer, vous voyez vos invités se «battre» pour être celui qui placera son verre le plus bas, au point même de parfois toucher la table avec le verre. Là encore, ce n’est pas innocent, ni anodin. La hauteur respective du verre témoigne de la position hiérarchique de chacun. Vous l’aurez compris, plus le verre est haut, plus la personne à un statut social élevé. Soyez donc attentifs à toujours faire en sorte que votre verre soit plus bas que celui avec qui vous trinquez. N’hésitez pas non plus à inviter vos hôtes à trinquer avec vous. Initier l’invitation est particulièrement bien vu et est perçu comme un véritable honneur pour celui qui est invité.



Bien évidemment, il existe encore d’autres règles notamment celle définissant qui mange quelle partie du poisson, mais nous pensons qu’avec celles mentionnées ci-dessus, vous avez déjà de quoi passer de bons moments autour de la table ! Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter un bon appétit!