Selon un rapport publié par le cabinet d'étude Wine Intelligence, le taux de croissance du marché chinois a augmenté de 55% sur les cinq dernières années, un taux plus important que d'autres marchés en Asie ou de pays émergents dans l'industrie du vin comme le Brésil ou la Russie. Sur les 3 dernières années, le nombre de consommateurs chinois de vins importés a fortement augmenté, atteignant aujourd'hui 38 millions de consommateurs contre 19 millions en 2011.

La Chine compte 19 millions de consommateurs de vin issus des classes moyennes et supérieures (représentant 5.67% de la population urbaine), d'autant plus que le taux de change actuel du RMB est extrêmement bénéfique pour les importations.

A l'heure actuelle, les vins français dominent le marché chinois, les ventes de vins français en Chine entre 2007 et 2011 ont augmenté de 66%, suivi par les vins chinois et australiens.


Les consommateurs chinois commencent tout doucement à s'imprégner de la culture du vin et s'intéressent aux différents cépages utilisés pour fabriquer le vin, même si certains ressortent plus souvent que d'autres.


Les 5 cépages que les consommateurs chinois citent le plus souvent


En outre, près des trois quarts des consommateurs de vin chinois aiment expérimenter des styles de vin nouveaux et différents.

Dans un même temps, il a été signalé que près de la moitié des Chinois ayant répondu à l'enquête, tout type d'âge confondu, ont déclaré qu'ils augmenteraient leurs dépenses et leurs consommations en vin.


L'évolution de la consommation des vins en Chine sur les 12 derniers mois par catégorie d'âges (en %)


De plus, une étude menée par Nielsen sur la consommation du vin a révélé que les trois caractéristiques du consommateur typique chinois sont :

- 1. Il habite en ville.
- 2. Il a entre 30 et 49 ans.
- 3. Il a un revenu familial de plus de 15 000 RMB (1900 €) par mois.

Qui achète de l'alcool pour faire la fête?




Aujourd'hui, le marché chinois compte un groupe de consommateurs qui commence à savoir reconnaître l'élite des vins, et est passionné par les vins de Bordeaux et la région bordelaise. Ce groupe est en effet de plus en plus important, il ne s'inquiète pas du prix des bouteilles, et achète plus pour apprécier le vin et se sociabiliser, ces types de vin sontsouvent utilisés lors de dîners affaires.


Prévision des dépenses en vin des consommateurs par rapport à la valeur d'achat du produit (en %)


La plupart des nouveaux consommateurs sont jeunes et apprécient de boire entre amis pour le plaisirs ou en famille à la maison. Ils achètent généralement des vins accessibles, le plus souvent pour se détendre et s'amuser.

Il y a également quelques consommateurs qui boivent du vin car ils estiment que cela est bon pour leur santé, une petite part de ces consommateurs sont vraiment sensibles au prix.

Pour finir, il y a les consommateurs qui s'intéressent moins au vin, qui ne boivent pas souvent sauf pour des occasions spéciales, ils sont assez regardant au niveau du prix.

Les exportateurs de vin, qui ciblent le marché chinois à l'aveugle, font face à un nombre illimité de marques de vin occidentales différentes et sont souvent noyés dans la masse. Nicolas Staub, représentant pour l'Association Française des Vins et Spiritueux en Chine indique : « Le marché chinois n'est pas un marché si facile à conquérir. Les vins importés ne sont pas encore la référence sur le marché des boissons en Chine. En effet, de nombreux vins importés ont négligé ce problème que la culture du vin ne s'est pas encore bien imprégnée sur le territoire chinois. C'est donc ce que l'Association Française des Vins et Spiritueux essaye de faire en mettant en place des cours disponibles sur Wechat mais aussi en organisant des Master Classes. » L'AFVS essaye de développer un concept de consommation du vin à la fois sain et convivial en conseillant les amateurs de vins en Chine mais aussi en leur permettant de pouvoir rencontrer des professionnels de l'industrie du vin. En général, les difficultés rencontrées par les consommateurs chinois face à des vins importés sont comment boire le vin et comment lire l'étiquette. D'après certaines études, plus du tiers des consommateurs chinois ne comprennent pas la contre-étiquette et presque un quart trouvent qu'il est difficile de comprendre le goût du vin et ne savent pas comment l'apprécier.